10:00

October 24
2019
INTERNATIONAL MULTIDISCIPLINARY CONFERENCE:The collapse of empires in the XXth century: new States and new identities

The XXth century was marked by the intensification of the process of political change. Revolutions, two world wars, decolonization, the end of the Cold War, the fall of the Soviet Union and the disappearance of the socialist bloc reorganized the balance of power in the world giving birth to several new States 24-26 October, 2019, Yerevan (Armenia).

Our aim is to examine the cultural and political foundations on which the new States have been re-built and how they have attempted to construct new nation-states. The process is inevitably linked to a new interpretation of the past, often, if not always, centered on varying degrees of ethnocentrism. With new national narratives in the making, it becomes necessary to take into account the appropriation of nationalist movements by governments anxious to appeal to populations sensitive to extreme right wing ideas.

How does the relation to the imperial/colonial past evolve? Does it always manifest itself as "national history vs. imperial history"? And to what degree is it distorted and altered? To what extent does the new approach to historical past become an element of consolidation as well as of internal division in the newborn nations under construction?

We welcome papers that examine topics such as the main trends that characterize the evolution of national historiography through the re-reading of national and imperial histories, their ethnicization and politicization, different traditions and new national myths in states. New approaches in the interpretation of the past and contemporary histories, memory struggles and ethno-glorification of the past in post-imperial/colonial societies may also be developed.

We welcome papers that approach the above-mentioned subjects through the prism of literature, cinema, art and music.

 Proposals of 300 words in word format in English or French accompanied by a brief CV should be sent to Garik Galstyan (garik.galstyan@univ-lille.fr) and Samvel Poghosyan (poghosyansamvel@yahoo.com) before August 15, 2019. The scientific committee of the conference will announce its acceptance of the selected papers by 1 September 2019.

Papers may be presented in French, English, Russian or Armenian.

Registration deadline: September 30, 2019.

Registration fee: 70 EUR (coffee-breaks and publication of selected papers included).

Participants will be in charge of their own travel costs and accommodation.

A selection of essays will be published; authors must submit their papers before 31 December.

Conference organizers:

Faculty of History and Law, Armenian State Pedagogical University (Yerevan, Armenia)

CECILLE (Center for Studies in Civilizations, Languages and Foreign Letters), University of Lille (Lille, France)

Effondrements des Empires au XXe siècle:
nouveaux États et nouvelles identités

(Le passé revisité à travers le prisme de la relecture des histoires nationales et de la construction de nouvelles identités)

COLLOQUE INTERNATIONAL pluridisciplinaire

24-26 Octobre 2019, Erevan (Armenia)


Le XXe siècle a été marqué par l’intensification du processus de changements politiques. Les révolutions, les deux guerres mondiales, la décolonisation, la fin de la guerre froide, la chute de l’Union soviétique et la disparition du bloc socialiste ont réorganisé l’équilibre des forces dans le monde donnant naissance à plusieurs nouveaux États.
Il s’agit de s’interroger sur quels fondements culturels et politiques les nouveaux États ont été reconstruits et comment ils ont tenté de construire de nouveaux États-nations. Ce processus est inéluctablement lié à une nouvelle interprétation du passé souvent, pour ne pas dire toujours, axée sur l’ethnocentrisme à degrés variables. Dans le processus de création de nouvelles histoires nationales, il est pertinent de prendre en considération l’appropriation des mouvements nationalistes prise par les pouvoirs officiels soucieux de rallier et de plaire aux populations sensibles aux idées d’extrême droite.
Comment évoluent les rapports avec le passé impérial/colonial ? Se manifestent-ils souvent à travers la formule : «histoires nationales versus histoires impériales» ? À quel niveau ils sont déformés et altérés ? Dans quelle mesure le nouveau regard sur le passé historique devient aussi bien un élément de consolidation que de division interne des jeunes nations en construction ?
Peuvent être analysées les tendances principales qui caractérisent l’évolution des historiographies nationales à travers la relecture des histoires nationales et impériales, leur ethnicisation et politisation, les différentes traditions et de nouveaux mythes. Dans la prolongation de ces thématiques, les nouvelles approches dans l’interprétation moderne des passés historiques et des histoires contemporaines, les luttes mémorielles et l’ethno-héroïsation du passé dans les sociétés post-impériales/coloniales peuvent être développés.
Les problématiques peuvent également être abordées à travers des approches littéraires, cinématographiques, artistiques et musicales.


**********************

Les propositions de communication de 300 à 400 mots, en français, en anglais, en arménien ou en russe, accompagné d’un CV succinct, doivent être envoyées à Garik Galstyan (garik.galstyan@univ-lille.fr) et à Samvel Poghosyan (poghosyansamvel@yahoo.com) avant le 15 août 2019. Le comité scientifique du colloque communiquera l’acceptation de communications sélectionnées avant le 1 septembre 2019.
Les communications peuvent être présentées en français, en anglais, en arménien ou russe.
Date limite des inscriptions: le 30 septembre 2019.
Les frais d’inscription sont à hauteur de 70 EUR qui incluent les déjeuners et la publication des communications sélectionnées.
Les participants prennent en charge eux-mêmes les frais de leur déplacement et de séjour.
Le colloque donnera lieu à l’édition d’un ouvrage collectif d’articles sélectionnés; Une sélection de communications sera proposée par le comité de lecture pour publication en vue d’une diffusion internationale. Les contributeurs doivent envoyer leurs articles avant le 31 décembre 2019.

Organisateurs:
Faculté d’Histoire et de Droit, Université pédagogique d’État d’Arménie (Erevan, Arménie)
CECILLE (Centre d’Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères), Université de Lille (Lille, France)

 

News

Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image
Media image